Accueil du siteAccueil
Rodolphe Burger : Cheval Mouvement
  1. The shape on the ground
  2. Et cetera
  3. Sing
  4. Cheval-mouvement
  5. Charade
  6. Passe / Donne
  7. The Passenger
  8. Meow Meow
  9. Bonus Tracks

  10. Phobic Flights
  11. Song

Cheval-Mouvement

(1993)

Rodolphe Burger : chant, guitares acoustiques et électriques, basse, dobro, queño, guembri
Pascal Benoit : batterie (« The Shape on the ground » et « Cheval-Mouvement », cymbales (« The Passenger »)
Philippe Lamiral Poirier : queño (« Cheval-Mouvement »), guitare (« The Passenger »)
Ariane : chant (« Sing »)
Lyda Yang : chant (« Song »)
Luc Tytgat et Joël Theux : programmations

Produit par Rodolphe Burger et Luc Tytgat avec Joël Theux.
Ingénieur du son : Luc Tytgat
Assistant : Sébastien Lambrechts
Enregistré et mixé au Studio Kitsch, Bruxelles
Masterisé par Tony Cousins à Metropolis, Londres
Production exécutive : Bernard Meyet
 

Première échappée (quasi) solitaire du cavalier Burger entre deux charges de Kat Onoma, Cheval-Mouvement est pourtant bien plus qu'un galop d'essai. Toutes les excursions à venir partiront de ce point de rendez-vous faussement calme, de ce champ étendu à perte de vue mais piqueté de pylônes et de câbles électriques titillant un ciel d'orage… Méfiez-vous de l'eau qui dort : sous ses atours essentiellement acoustiques, malgré ses morceaux courts sonnant parfois comme d'étranges comptines, ce disque pas si minimaliste que ça est du Rodolphe Burger pur jus. Du Rodolphe Burger prenant véritablement conscience de ses possibilités en solo : l'absence de Kat Onoma permet à son leader de développer la facette plus intimiste de sa musique, de relâcher un peu la tension rock, et de pousser au premier plan une voix de basse hantée, entêtante, comme versée au creux de l'oreille…

« J'ai réalisé Cheval-Mouvement comme un contrepoint à Billy the Kid, disque assez riche en pistes : rien que pour "The Radio" il y avait environ quarante-huit pistes, en plus on l'avait réenregistré pour en faire un remix, on avait perdu les bandes... Bref, tout d'un coup j'ai eu une incroyable envie de sobriété, d'un minimalisme de moyens : un compresseur, un micro bien choisi, une guitare acoustique... C'est parti comme ça. J'ai fait un petit morceau, "Meow, meow", après le mix de "The Radio", et cela a été le point de départ de mon album solo. » Un premier album solo qui, malgré cette volonté de dénuement et une texture dépourvue d'électronique (hormis les quelques rythmes programmés), n'est pas tout à fait du folk non plus. Car les compositions n'y sont pas assez « terriennes », trop aériennes. Car, sous influence revendiquée du « Man in the long black coat » de Dylan (le Dylan secondé par Daniel Lanois sur Oh Mercy), les entrelacs de guitares ou autres instruments à cordes y vibrionnent plus que de rigueur, surtout lorsqu'ils s'ébattent sous un ciel de cirrus électriques. Car des parfums exotiques s'y diffusent avec douceur, notamment sur les deux bonus (l'orientalisant « Phobic Flights », l'explicitement sinisant « Song »). Car enfin, Rodolphe Burger y affirme avec fermeté son goût pour les énigmes poétiques, les mots en équilibre précaire, les textes ombreux…

Servi par les écrits impressionnistes de Thomas Lago, Jack Spicer ou Anne Portugal, c'est réellement avec ce disque que le chanteur se lance dans une vaste entreprise de mixage de la langue au sein d'un ensemble sonore, de désamorçage de la fonction illustratrice qu'on attribue d'ordinaire aux paroles. En témoigne la chanson-titre, première grande collaboration avec Olivier Cadiot qui multiplie jeux de sonorités, digressions et ruptures rythmiques avec sa maestria (devenue) habituelle : ce madrigal moderne cahotant et allant son chemin avec malice sera d'ailleurs repris, re-repris et décliné en tous sens par son compositeur. Autre titre emblématique et autre cheval de bataille live, toujours dans le registre de la bal(l)ade, « The Passenger » rend hommage à Iggy Pop en anamorphosant son tube de 1977. Ralentissement, dilatation, ouate : le passager, là, prend vraiment le temps de rêver aux étoiles…

Anthony Boile

contact · presse · espace pro · Chaîne Youtube officielle ·  Facebook Rodolphe Burger · Twitter Rodolphe Burger ·  · S'abonner au fil RSS · Share  partager · liens · crédits